Culture et histoire de Corée du Sud

Corée du Sud

L'histoire en quelques mots

L'histoire de la Corée remonte à 2 333 ans avant J.-C., date de la fondation de Gojoseon. Selon la légende, elle a été fondée par le mythique Dangun, dont le père est descendu du ciel et la mère s'est transformée en ours. Aujourd'hui, la Corée est une république. La plus importante dynastie régnante a été la dynastie Joseon (Joseon - coréen - 전주이씨, 全州李氏). Elle a régné de 1392 à 1910, date à laquelle la Corée a été occupée par le Japon.

Aujourd'hui encore, les Coréens commémorent cette dynastie à travers divers festivals et célébrations. La première élection présidentielle a eu lieu en 1987. L'un des présidents (Kim-Dae-Jung) a même remporté le prix Nobel de la paix en 2000. En 2013, une femme - la fille d'un ancien président - a accédé au siège présidentiel.

Cependant, elle n'est pas restée longtemps à son nouveau poste, car des accusations de corruption à son encontre ont abouti en 2016. Le pays entretient actuellement des relations tendues avec son voisin du nord, la Corée du Nord. Ils sont séparés par une bande de plus de 200 kilomètres de long. Vous rencontrerez surtout des bâtiments modernes, car de nombreux édifices ont été détruits pendant la guerre de Corée.

Les habitants

Les habitants sont ouverts, joyeux, curieux, rapides, parfois même déconcentrés ou distraits. Ils sont habitués aux étrangers dans les villes et connaissent les rudiments de l'anglais, mais sont encore parfois timides lorsqu'il s'agit de parler. C'est généralement l'étranger qui entame la conversation. Les habitants du village portent des vêtements traditionnels et ne connaissent aucun mot d'anglais, mais il est d'autant plus agréable de communiquer avec eux ! Ils demandent souvent : "Quel âge avez-vous ?". C'est une question très courante, ne vous inquiétez pas. Les Coréens sont toujours respectueux de leurs aînés.

Fêtes et festivals

Pendant les jours fériés officiels, seuls les bureaux et les banques sont fermés. Les Coréens fêtent Noël le 25 décembre. Si vous aimez la Saint-Valentin, sachez que le 14 février, les femmes offrent des cadeaux aux hommes et que le 14 mars, c'est l'inverse. Alors que nous "célébrons" l'arrivée de Saint-Martin le 11 novembre, les Coréens célèbrent le jour du Pepero, au cours duquel les couples amoureux s'offrent des barres de Pepero. Le 1er janvier est intéressant, car les Coréens donnent de l'argent aux enfants de leur famille.

La plupart des festivals, défilés et célébrations ont lieu en avril. C'est à cette époque que les cerisiers en fleurs fleurissent, ce qui ajoute à l'atmosphère locale.

Festival Jinhae Gunhangje (진해군항제)

Ce festival est l'un des plus grands et des plus célèbres festivals de printemps du pays, avec plus de 2 millions de touristes chaque année. Il commence par une commémoration du règne de la dynastie Joseon, également connue sous le nom de dynastie I ou R. Pendant le festival, vous pouvez assister aux célèbres défilés de Coréens en costumes traditionnels et goûter à la cuisine locale.

Festival des étoiles (여좌천-벚꽃명소)

Si vous aimez vous promener dans Prague la nuit, admirer les monuments illuminés et ne jamais manquer un festival des lumières à Prague, le Starlight Festival est fait pour vous. Il fait partie du festival Jinhae Gunhangje. Autour de la rivière Yeojwacheon, profitez d'un spectacle laser, d'un pont illuminé et des cerisiers environnants. Un feu d'artifice spectaculaire est également prévu.

Un défilé royal et un groupe de musique militaire

La parade royale se déroule chaque année autour de la rotative Jungwon. Elle est menée par l'amiral Yi Sun-sin et son armée et met en lumière les victoires de guerre de la dynastie Joseon. Près du gymnase Jinhae et dans les rues adjacentes, écoutez les sons de la fanfare militaire et admirez les performances de la garde d'honneur militaire.

La culture

Les Coréens sont élevés dans le respect et l'humilité envers leurs aînés et l'autorité en général. Dans leur langue, ils reconnaissent même six niveaux de hurlements et de hochements de tête. La société met l'accent sur le collectivisme. Ils défendent des valeurs traditionnelles et accordent une grande importance aux relations, pas seulement familiales. Le bouddhisme, le confucianisme et le christianisme (protestantisme) sont largement répandus dans la société.

Particularités et différences

  • Ronfler en public est un délit,
  • Ils ne s'offrent pas de cadeaux d'anniversaire,
  • Ils s'agenouillent par terre lors des repas et ne mettent pas leurs pieds sous la table.

Le drapeau est officiellement appelé Tchägukki - 태극기 / 太極. Au centre se trouvent les symboles rouge et bleu du yin et du yang, et dans chacun des quatre coins se trouve un trigramme. Le symbole täguk reflète la tradition séculaire d'harmonie entre les deux opposés yin et yang, qui dérive du taoïsme mais est présente dans toutes les écoles de pensée en Corée - confucianisme, bouddhisme, chamanisme, et peut-être même christianisme. Le fond blanc du drapeau symbolise la lumière et la pureté et exprime le désir de paix de la nation coréenne. Les quatre trigrammes autour du centre symbolisent le ciel, la terre, le feu et l'eau. Tous ces éléments réunis expriment l'harmonie et l'unité cosmiques. Le drapeau représente l'idéal de prospérité nationale et de vérité universelle auquel tous les Coréens sont attachés.

Les arts traditionnels comprennent le gugak, qui se traduit par la musique nationale, et d'autres arts tels que les danses artistiques, les chansons et les spectacles. En outre, les Coréens ont hérité de leurs ancêtres une grande variété de danses nationales : salpurichum (purification spirituelle), gutchum (danses chamaniques rituelles), taepyeongmu (danses de la paix), hallyangchum (littéralement "danses des paresseux"), buchaechum (danses pour le plaisir), geommu (danses de l'épée) et seungmu (danses des moines). En outre, le talchum (danse des masques) et le pungmul nori (jeu avec des instruments de musique) sont bien connus pour leur caractère satirique. La peinture et la calligraphie sont connues depuis l'Antiquité et ont été influencées par la Chine. La poterie et l'artisanat méritent également d'être mentionnés.

Les vêtements traditionnels sud-coréens sont appelés Hanbok. Il s'agit d'une robe sans poches, caractérisée par des couleurs vives. Il est toujours porté lors des célébrations traditionnelles ou des festivals.

La langue

La langue officielle est le coréen. L'anglais se parle facilement dans les villes et les zones touristiques, en particulier avec la jeune génération.

Le tourisme

Bien qu'elle ait beaucoup à offrir, la Corée du Sud reste un peu dans l'ombre de son voisin oriental plus célèbre, le Japon. La plupart des touristes se retrouvent à Séoul, la capitale, où sont concentrés tous les services. Partout où vous irez, vous rencontrerez des Coréens curieux, munis de leurs meilleurs smartphones et appareils photo, surtout les week-ends et les jours de congé, lorsqu'ils partent en excursion.

Géographie du pays

Le pays est situé dans la partie sud de la péninsule coréenne. Il y a de nombreuses autres petites îles à proximité, dont la plus grande est l'île de Jeju. Elle est également intéressante parce qu'elle abrite le point culminant de la Corée, le volcan éteint Halla-san, et qu'elle est le seul endroit du pays qui se trouve déjà dans la zone subtropicale. À l'ouest, la Corée est baignée par les eaux de la mer Jaune, à l'est par les eaux de la mer du Japon. Les Coréens appellent la mer Jaune la mer de l'Ouest et la mer du Japon la mer de l'Est en raison de l'hostilité d'après-guerre envers les Japonais. La Corée est un pays très montagneux, mais dans le sud, on trouve des plaines qui n'occupent qu'environ 30 % de la superficie.

Cet article peut contenir des liens d'affiliation pour lesquels notre équipe éditoriale peut percevoir des commissions si vous cliquez sur le lien. Voir notre page sur la politique publicitaire.