Naufrage de l'Edro III

L'épave de l'Edro III.

L'épave de l'Edro III, qui repose sur le côté à quelques mètres du rivage, est une attraction populaire et relativement récente sur la côte ouest de Chypre.

Voir les hôtels les moins chers à Paphos

Elle est donc parfaitement accessible aux amateurs d'Urbex et aux touristes ordinaires qui souhaitent simplement prendre une photo du navire depuis le rivage.

Ce navire battant pavillon sierra-léonais a été construit dans les années 1960 dans des chantiers navals norvégiens et a passé la majeure partie de sa vie opérationnelle à naviguer entre la Grèce et Chypre.

Au cours d'un voyage entre Limassol (Chypre) et l'île grecque de Rhodes, le navire a fait naufrage au large de la ville côtière de Peyia le 8 octobre 2011, lors d'une violente tempête. Les neuf membres de l'équipage ont été sauvés, mais les plans de remorquage du navire ont été reportés indéfiniment en raison de la difficulté du remorquage, et le navire repose toujours sur le site aujourd'hui.

L'épave de 80 mètres de long est échouée à seulement 5 mètres du rivage et constitue une destination populaire pour de nombreux voyageurs, malgré l'interdiction d'y pénétrer.

Il est tout à fait légal de prendre des photos du navire depuis le rivage.

Comment se rendre à l'épave ?

L'épave est facilement accessible en voiture ou dans le cadre d'excursions organisées en quad ou en jeep, disponibles partout à Paphos.

L'épave se trouve au bout de la rue Glyou Nerou, signalée depuis la route principale par un petit panneau. Vous ne trouverez pas de panneaux touristiques indiquant l'épave, alors conduisez lentement pour ne pas manquer le virage.

Pour vous aider à trouver votre chemin, jetez un coup d'œil à la carte des itinéraires à partir de Paphos : en.mapy.cz.

A voir dans les environs

Découvrez tous les endroits à voir à Chypre.

Cet article peut contenir des liens d'affiliation pour lesquels notre équipe éditoriale peut percevoir des commissions si vous cliquez sur le lien. Voir notre page sur la politique publicitaire.